Réflexion sur le bonheur

Réflexion sur le bonheur

Le bonheur, cette chose si précieuse et sans nuages.  Et pourtant! Il ne faut pas chercher si loin pour le trouver. 

Au fil du temps, je suis devenue consciente de plusieurs aspects de la vie. Grâce à mes lectures, j'ai acquis des astuces que je mets en application chaque jour. Il n’est pas à cacher que ça demande de la volonté et quelques fois des sacrifices pour avoir une vie pleine et heureuse.

La poursuite du bonheur est une discipline. Idéalement, pour connaître le vrai bonheur, nous devons apprendre à devenir maître de soi. Pour grandir, guérir, apprendre et créer le changement, nous devons nous choisir, croire en nous et être gentils avec nous-mêmes. Aussi, prendre une attention particulière à employer les bons mots quand nous parlons de nous-mêmes. Les mots que nous utilisons ont une puissance qui définissent nos propres limites conscientes et inconscientes. Ça fait un grand bien quand ces mots sont doux, positifs et encourageants. Ces mots définissent notre réalité.

Il n'est pas étonnant que pour être totalement épanouis nous devons avoir de bonnes habitudes de vie comme prendre des moments pour soi, bien se nourrir, se reposer, bouger et être le plus possible dans un état d'esprit positif. Prendre la peine d'inclure à notre horaire des changements qui nous apporteront plus dans notre vie devrait être une priorité. Avec notre quotidien souvent chargé par le travail, la famille, les rendez-vous, bref, il est facile de se dire que nous avons d'autres obligations importantes. La réalité n'est pas fausse, mais si nous prenons la peine de se prioriser ne serait-ce qu'une heure par jour, incluant de saines habitudes, tout ce qui gravite autour de nous se met soudainement à aller mieux. Chose certaine, personne d'autre ne le fera à notre place. Un de mes meilleurs mantra est « un jour à la fois ». Ça enlève un petit poids sur les épaules et permet de se concentrer sur les objectifs jour après jour.

Avoir des objectifs à long ou court terme c'est important. C'est ce qui aide à donner un sens à notre parcours de vie. Par contre, j'ai réalisé avec les années qu'on ne devrait pas avoir atteint un but pour se dire que le bonheur y sera. Une fois que notre but est atteint, qu'est-ce qu'il y a après? On en veut toujours plus. C'est excitant accomplir ses objectifs, mais nous devrions plutôt valoriser le cheminement que détermine nos accomplissements. Le cheminement vient par vagues d'événements positifs et négatifs. Nous n’aurons jamais de contrôle total sur ce qui nous arrive. Il faut simplement apprécier le processus et vivre dans la gratitude. Je pense que la clé est de trouver une balance dans tout ça. Si on aime ce que l'on fait et pour les bonnes raisons, le reste suivra assurément.

Nous devons aussi savoir écouter notre coeur dans tout ce qu'on entreprend. C'est souvent le premier ressenti. C'est lui qui nous dicte le chemin à prendre même si cela peut faire peur. Il suffit de se donner le temps nécessaire pour y parvenir. Si nous écoutons trop notre tête, nous suivrons alors ce que le rationnel nous dit de faire. Trop de gens ont cette tendance à écouter ce qui les sécurise (c'est aussi normal!), mais ils manquent souvent de belles occasions et surtout, manquer la chose la plus importante: écouter son moi intérieur. Notre âme a besoin de vivre des expériences. Quand ça vibre à l'intérieur de la poitrine, c'est qu'on est à la bonne place.

Chaque jour qui vient est une nouvelle chance pour s'élever plus haut. La vie ne sera jamais un long fleuve tranquille, mais ce sera toujours à nous de décider quel chemin prendre peu importe ce qui arrive. C'est notre attitude face aux épreuves qui détermine notre capacité à tout surmonter. Apprendre à investir sur ce qui a de bon en nous et surtout à s’aimer davantage. 

Être vrai avec soi-même, c'est être maître de son bonheur.

Kim

 

 

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.